Prestations – Actions en entreprise2018-08-06T14:29:16+00:00
METROLOGIE
ERGONOMIE
EVALUATION DES RISQUES

Le pôle prévention, véritable soutien dans vos actions pour développer la prévention des risques professionnels

Votre service de santé au travail vous aide dans la démarche d’évaluation des risques professionnels, et pour passer du document unique à l’action de prévention, le médecin du travail peut faire intervenir les préventeurs regroupés au sein d’un pôle prévention.

offre AIST43 service prévention

Métrologie

Le bruit constitue une nuisance majeure dans le milieu professionnel. Il peut provoquer des surdités mais aussi stress et fatigue qui, à la longue, ont des conséquences sur la santé du salarié et la qualité de son travail. Pourtant, des moyens existent pour limiter l’exposition des travailleurs aux nuisances sonores. Du traitement acoustique des locaux à l’encoffrement des machines bruyantes, les mesures collectives de lutte contre le bruit sont les plus efficaces.

Ce que nous pouvons faire pour vous :

  • Réaliser des mesures d’exposition sur 8 heures
  • Déterminer l’exposition fréquentielle
  • Vous accompagner pour traiter le bruit à la source (modification processus, remplacement machine, encoffrement …)
  • Réaliser des simulations acoustiques (calcul des temps de réverbération pour des locaux <300 m3)
  • Modéliser les solutions en 3D

luxmètreL’ambiance lumineuse d’un poste de travail influence le confort visuel, les performances psychomotrices et peut avoir une répercussion sur la sécurité. Ainsi, un mauvais confort visuel pourra être générateur de fatigue visuelle, de trouble de l’attention et de la concentration, de l’adoption de postures de travail défavorables pouvant conduire à des contraintes musculo-squelettiques délétères.

Un éclairage « fatiguant » par son excès, son insuffisance, sa mauvaise répartition est ainsi générateur d’une gène et d’une fatigue au travail, de l’apparition de certaines pathologies, et d’un risque accru d’accidents.

Prestations de nos métrologues :

  • Mesure du niveau d’éclairement
  • Vérification de l’homogénéité de l’éclairement
  • Conseils sur le choix des luminaires
  • Proposition de disposition des postes
  • Modélisation 3D avec simulation des niveaux d’éclairement

Afficher l'image d'origineLes vibrations peuvent représenter un risque pour la santé des salariés.

On distingue deux modes d’exposition :

– les vibrations transmises à l’ensemble du corps, notamment lors de la conduite d’engins

– les vibrations transmises aux membres supérieurs, lors de l’utilisation de machines portatives.

Dans les deux cas, la réglementation française définit des valeurs limites d’exposition. Certaines mesures permettent de prévenir les risques.

Ce que nous pouvons faire pour vous :

  • Déterminer l’exposition aux vibrations corps entier de vos salariés.
  • Déterminer l’efficacité des suspensions (sièges, systèmes anti-vibratiles) lors de la conduite d’engins du BTP ou d’engins mobiles autotractés.
  • Vous accompagner dans vos actions de prévention.

En préalable, vous pouvez facilement estimer les vibrations sur un poste de travail grâce à l’outil OSEV, développé par l’INRS (cliquez ici pour télécharger OSEV)

L’ambiance thermique impacte les conditions de travail en terme de santé et de confort, ce qui concerne aussi bien les fortes chaleurs que materiel ambiance thermique

le froid. L’exposition au froid ou à la chaleur peut être à l’origine de troubles chez l’individu.  En effet la température de l’homme doit demeurer constante (homéothermie) quelle que soit son ambiance thermique.

Lutter contre la pollution dans les ateliers et les locaux de travail consiste à réduire, à un niveau le plus faible possible, la quantité des polluants dont les effets sur l’homme sont reconnus ou soupçonnés; c’est le rôle de l’installation de ventilation.
La conception d’une installation de ventilation est une opération délicate dans laquelle interviennent de nombreux facteurs techniques, économiques, énergétiques et humains. Elle nécessite, de la part du concepteur, une connaissance parfaite du poste de travail ou du local à traiter et aussi la maîtrise des différentes techniques mises à sa disposition pour résoudre le problème. Le concepteur devra donc à la fois prendre en compte:

  • le poste de travail
  • la pollution
  • le captage
  • les réseaux de transport
  • les ventilateurs
  • l’épuration et le rejet
  • les prises d’air
  • la ventilation générale
  • l’apport d’air et le chauffage.

Omniprésents sur les lieux de travail, les produits chimiques peuvent présenter des dangers pour les salariés. Ils peuvent aussi provoquer des effets plus insidieux, après des années d’exposition du travailleur à de faibles doses, voire plusieurs années après la fin de l’exposition. Ces dangers immédiats et différés doivent être pris en compte dans le cadre d’une démarche de prévention des risques chimiques.

Le décret du 15 Décembre 2009 impose aux entreprises un contrôle des valeurs limites d’expositions professionnelles (VLEP).

De plus, au 1er Juillet 2016, les agents chimiques dangereux (y compris les poussières et les fumées) constitueront un des facteurs de pénibilité de la réforme des retraites de 2014.

Pour vous accompagner dans cette évaluation, l’AIST43 peut réaliser des prélèvements d’atmosphères dans votre entreprise (*). Ces derniers doivent être ciblés (type d’aérosols, de poussières, de fumées ou de brouillards) et nécessitent donc une étude en amont.

En complément, des mesures de détections instantanées (aérosols et/ou COV) peuvent être faites.

A l’issu des mesures, un rapport détaillé vous est remis (avec double au Médecin du Travail). Il détaille les postes évalués, les résultats des VLEP et ouvre sur des conseils de prévention afin de réduire les expositions.

(*) = Un devis est réalisé. Il prend en compte les supports nécessaires aux prélèvements ainsi que les analyses qui s’y rapportent.  

Matériels utilisés :

  • 3 pompes bas-débit (nécessaires pour les prélèvements de solvants)
  • 3 pompes haut-débit (nécessaire pour les prélèvements de poussières, d’aérosols)
  • 1 calibreur
  • 1 détecteur instantané de COV
  • 1 détecteur instantané d’aérosols

Ergonomie

Afficher l'image d'origineL’ergonomie vise à adapter le travail à l’homme dans un souci d’articuler conditions de travail et performance économique.

Dans le cadre des missions qui lui sont confiées, le praticien ergonome est amené à répondre à des demandes variées dans des contextes changeants qui nécessitent de renouveler sa pratique et d’aménager ses méthodes.

S’il n’y a pas « d’intervention standard » en ergonomie, il existe une démarche d’intervention structurée dont l’analyse de l’activité constitue le chaînon essentiel : les observations et entretiens conduits en situation de travail permettent d’identifier les points susceptibles de faire l’objet d’une transformation et ceux qui nécessitent au contraire d’être conservés dans l’intérêt du travail futur.

Ergo2Si le champ d’intervention de l’ergonomie est relativement vaste, l’expérience montre que les pratiques des ergonomes se centrent sur :

  • La prévention des atteintes à la santé : réduire la pénibilité et l’usure professionnelle, prévenir les maladies professionnelles ou les accidents
  • L’action sur l’organisation : identifier les difficultés qui se manifestent dans la réalisation individuelle et collective du travail afin d’optimiser le fonctionnement de la structure (équipe, service, entreprise, etc.).
  • La conception d’espaces : adapter les caractéristiques des locaux aux besoins des utilisateurs
  • La conception de moyens de production : accompagner la réalisation d’un équipement ou d’une installation en intégrant les objectifs de l’entreprise, les caractéristiques du personnel, les exigences spécifiques (sécurité, réglementation, etc.)
  • L’adaptation de postes : permettre à un salarié de compenser une déficience, de maintenir son état de santé, de mettre en œuvre ses compétences ou d’en acquérir de nouvelles

ErgoParticipative : elle convoque l’ensemble des acteurs concernés par le problème posé (Direction, management, opérateurs, Médecin du Travail, etc.)

Transverse : elle peut être amenée à interroger toutes les composantes de l’entreprise (Ressources Humaines, Finances, Maintenance, Qualité, etc.)

Globale : elle concerne l’intégralité des dimensions en jeu dans la situation à transformer (formation, technique, organisation, cognition, biomécanique, etc.)

open spaceL’action de l’ergonome se déroule généralement selon le schéma suivant :

A l’origine, la formulation d’une demande. L’entreprise est confrontée à une problématique qui amène le Médecin du Travail ou l’employeur à solliciter l’appui de l’ergonome.

Une rencontre préalable est organisée dans l’entreprise au cours de laquelle l’ergonome prend connaissance du contexte, identifie le besoin et définit avec le demandeur les objectifs et les conditions de réussite de l’intervention.

Initiation et déroulement du processus de transformation de la situation de travail :

  • Etude des données de l’entreprise et entretiens préalables avec les personnels concernés par l’étude
  • Observations et conduite d’entretiens en situation de travail
  • Réalisation et présentation du diagnostic
  • Recherche de solutions en groupe de travail

L’action se conclut avec la restitution des résultats de l’étude, la capitalisation des connaissances mises à jour et le suivi de la mise en œuvre des solutions.

L’intervention s’étale la plupart du temps sur plusieurs jours. Sa durée varie selon la nature de la problématique rencontrée et le périmètre de l’action.

Pour toutes demandes d’intervention, vous pouvez joindre l’AIST 43 en cliquant ici.

Evaluation des risques

Qu’est-ce que le DUER ?

Objectif DU

Le Document Unique d’Evaluation des Risques est un document Obligatoire (loi n° 91-1414 du 31 décembre 1991). Il permet :

  • de recenser et d’évaluer les risques présents dans votre entreprise.
  • de mettre en oeuvre un plan d’action.
  • d’éviter les accidents du travail

L’AIST43 vous propose un logiciel vous permettant de créer votre DUER :

  • Aide à la réalisation du Document Unique
  • Un espace personnel et sécurisé
  • Un outil pratique et facile d’utilisation
  • A destination des TPE
  • Compris dans votre cotisation

    Réunion objectif DU

Comment allez-vous avoir accès au Logiciel DU ?

La fiche d’entreprise répond à un objectif de prévention. Elle constitue une base de données sur les risques professionnels, les effectifs des salariés exposés, les accidents de travail, les maladies professionnelles et les moyens de prévention mis en œuvre ou préconisés.

Comment élaborer la fiche d’entreprise ?

Le service de santé au travail élabore et remet à jour régulièrement la fiche d’entreprise en collaboration avec l’employeur. Les informations requises sont fixées par l’arrêté du 29 mai 1989 paru au Journal Officiel du 8 juin 1989.

Elle est désormais obligatoire pour toute entreprise quel que soit l’effectif.

Elle peut être consultée par l’inspecteur du travail, le médecin inspecteur régional du travail et de la main d’œuvre, les agents des services de prévention des caisses d’assurance maladie.